Skip to content

La planète de la solitude : Reconnecter les membres d’une communauté à travers la nourriture

By Community Food Centers Canada

Si vous avez suivi l’actualité des dernières semaines, vous avez certainement vu la manchette suivante : La Grande-Bretagne a nommé un ministre en charge de réduire le sentiment de solitude due l’isolation de certains groupes de la population britannique.

Si vous avez continué votre lecture, vous avez certainement vu ces statistiques effrayantes : neuf millions de Britanniques disent qu’ils se sentent, souvent ou tout le temps, seuls. Plus de 200,000 disent qu’ils n’ont pas parlé à un ami ou un membre de leur famille en un mois. Selon les docteurs Britanniques, chaque jour, une à cinq personnes consultent un médecin à cause de la solitude.

La solitude est phénomène qui touche de nombreux pays. C’est un phénomène qui affecte notre santé. Les études montrent que la solitude augmente les chances de développer des maladies graves, tel que les maladies cardio-vasculaires, le cancer, la dépression et la démence. En 2015, les résultats d’une méta-analyse, effectué par des chercheurs de l’Université Brigham Young, montrent que la solitude et l’isolement social sont des facteurs de risque aussi mortels que l’obésité, le tabagisme et le manque d’activité physique. Les maladies liées à notre alimentation ont déjà un coût élevé pour notre système de santé. En ajoutant la solitude, la crise va continuer à s’aggraver.

Le sociologue Eric Klinenberg fait une analyse historique de ce phénomène dans un article publié dans le New York Times. Dans cet article, Klinenberg explique que la proportion de personnes seules n’est pas plus élevée qu’il y a 50 ou 60 ans – en fait nous ne sommes pas face à une épidémie de solitude. Ce qui est préoccupant est l’effet négatif disproportionné que la solitude a sur les gens, qui sont déjà marginalisés à cause de leur revenu, leur ethnicité ou leur statut migratoire. Selon lui, il faut que les services d’aide se concentrent sur ces populations.

L’alimentation est un moyen d’amener un changement. Après tout, nous avons tous besoin de manger. Cultiver, préparer et manger la nourriture a toujours été un élément fondamental dans la création des communautés depuis le début de l’humanité, peu importe les cultures. C’est l’une des principales manières de partager notre histoire, nos valeurs et notre culture.

Nous ne faisons pas face à une épidémie de solitude mais nous mangeons seul de plus en plus souvent. Ce n’est peut-être pas un problème si vous mangez votre dinner sur le pouce tout en rentrant au bureau, ou avant de venir chercher vos enfants et aller jouer avec eux. Toutefois certains dépensent tout leur salaire mensuel pour payer le loyer et le transport, et ils ne peuvent pas participer à plusieurs activités que beaucoup de Canadiens prennent pour acquis. Susie, une habitante de Darmouth North, le résume parfaitement :
« Je n’arrive pas à expliquer ce sentiment de défaite que tu ressens lorsque tu sais que tu vas manger quelque chose qui n’est pas bon pour toi, parce qu’il n’y a rien d’autre à manger. Le fait de rester seule dans ton appartement jour après jour, parce que tu n’as pas d’argent pour sortir, crée un sentiment de solitude. C’est un cercle vicieux sans fin. »

Susie est arrivée au centre communautaire d’alimentation de Darmouth North parce qu’elle avait besoin d’aide pour la nourriture. On l’a invité à s’asseoir à la table des voisins pour le repas communautaire. Elle est revenue la semaine suivante. Après quelques visites, elle s’est inscrite au programme de cuisine communautaire. Puis, elle est devenue une bénévole « Je ne peux pas décrire à quel point le centre communautaire d’alimentation a influencé ma vie, pas juste physiquement mais aussi mentalement. »

Elle n’est pas seule. Dans notre sondage auprès des participants de 2017, 95% des répondants disent que le centre leur donne un sentiment d’appartenance à une communauté, 87% s’y sont fait un nouvel ami. 44% sont des bénévoles dans les programmes du centre. Un membre de la communauté, du centre communautaire d’alimentation de Darmouth North, nous a dit : « L’élément clé c’est la tolérance. Tout le monde est le bienvenu ici. J’étais très mal en point quand j’ai commencé à venir ici. Ça m’a permis de me sentir utile. »

Ce sentiment d’appartenance et cette connexion ne vient pas du jour au lendemain. La solitude ce n’est pas uniquement être seul, on se sent inutile et ignoré et on pense qu’on ne vaut rien. On ne se sent pas moins seul lorsqu’on est dans une pièce remplie de monde – en fait cela peut même accroître le sentiment de solitude. Alors les centres communautaires et les organisations d’alimentation cherchent des manières de faire participer les gens pour qu’ils contribuent et deviennent des leaders et que leurs voix et leurs perspectives soient entendues.

Au centre communautaire d’alimentation Alex à Calgary, vous pouvez faire l’activité qui vous convient, tel que tout simplement venir au centre, s’occuper du jardin, essayer une nouvelle recette pendant une séance de la cuisine collective ou devenir membre d’un club de justice social. « C’est ma deuxième maison. Je n’ai pas de famille sur laquelle je peux compter. Dès votre arrivée ici, on vous accueille, tout le monde est sympa ici. Le personnel et les volontaires traitent tout le monde de manière égalitaire, tout le monde est le bienvenu. Je n’ai jamais vu ça ailleurs. »

C’est incroyable à quel point le changement peut être rapide. Le centre communautaire d’alimentation Hamilton a ouvert ces portes l’année dernière après avoir fait un travail de sensibilisation et de consultation auprès de la communauté. C’est déjà devenu un lieu de rencontre important au sein de la communauté : « Avant j’étais isolé. Maintenant je viens ici et j’ai plein d’amis. Je viens discuter, parler et apprendre avec les autres. »

Le problème de solitude dans notre société ne va pas se résoudre dans un laboratoire ou au ministère. C’est en investissant dans des lieux et des programmes qui rassemblent les membres d’une communauté et qui permet aux gens, que l’on rassemble, de se sentir utiles. Vous voulez aider ? Faites un don à un centre qui permet de rassembler les gens autour d’un bon repas. Faites du bénévolat. Partager votre histoire avec vos ami(e)s. On peut faire des grandes choses ensemble.

Cet article a été initialement publié par Les centres communautaires d’alimentation du Canada, https://cfccanada.ca/ – Reproduit sous permission.

Plus de messages